Racines de Terriens

Congrès de la Société Internationale d’Ethnobiologie

« De jeunes passeurs de savoirs traditionnels à la rencontre du Bhoutan »

14ème congrès

de la Société Internationale d’Ethnobiologie 

 

Bhoutan, 2014

 

 http://ethnobioproject.bhutanfrance.over-blog.com/

http://www.france-sud.ird.fr/jeunes-et-scolaires/club-jrd-bhoutan

 

Créée en 1988, la Société Internationale d’Ethnobiologie (ISE) représente un réseau international sur tous les continents, elle est basée sur un code d’éthique internationalement reconnu favorisant la reconnaissance des droits de propriété intellectuelle des peuples autochtones et des communautés locales ainsi qu’une coalition globale (Global Coalition) pour la diversité biologique et culturelle fondée en 1990. Cette société fait vivre un forum autochtone (Indigenous forum) pour débattre de la déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et organise un congrès biennal. La 13ème édition de 2012 a été accueillie à Montpellier du 20 au 25 mai 2012 (2ème édition accueillie en Europe après Canterbury, UK en 2004).  Voir : http://ethnobiology.net/

L’objectif d’un tel congrès est de traiter des grands enjeux environnementaux actuels à travers ce qu’en disent les acteurs locaux, et de prôner une nouvelle posture du chercheur, plus proche de la demande sociétale et construite sur un véritable partenariat avec les détenteurs de savoirs naturalistes.[1]

C’est pourquoi ce congrès international d’ethnobiologie se démarque des événements scientifiques habituels en ce qu’il inclut une participation active de représentants des peuples autochtones et des communautés locales et qu’il s’adresse également au grand public et au public scolaire.

La spécificité du 13ème congrès de l’ISE s’est manifestée par la mise en œuvre d’une composante pédagogique. En effet, pour la première fois dans les congrès de l’ISE,  822 élèves et 55 enseignants ont travaillé durant l’année scolaire sur des projets de recherche autour du thème du 13ème congrès, appuyés par des chercheurs pour la plupart, puis sont venus restituer leurs travaux à Montpellier lors du congrès.

L’ISE et ses partenaires ont décidé de poursuivre cette composante lors des prochains congrès, en réalisant un système de relais entre les élèves des pays qui accueillent le congrès. Le 14ème congrès se déroulera au Bhoutan en mai 2014 impliquant la mise en place d’échange France-Bhoutan tout au long de l’année scolaire 2013-2014 avec une restitution en anglais par les élèves bhoutanais et français lors du congrès. (Le 15ème congrès aura lieu en  Ouganda en mai 2016 impliquant un projet d’échange Bhoutan-Ouganda qui ne figure pas dans ce dossier).

La Société Internationale d’Ethnobiologie (ISE) assure les liens autour de ce projet entre le France et le Bhoutan (coordinatrice : Natasha Duarte).

 

 

Objectifs pédagogiques et éducatifs du projet 2013-2014

 

–          Faire vivre un système de relais de la composante « projets pédagogiques » des congrès de l’I.S.E.

–          Mettre en place un jumelage pédagogique entre :

  • des élèves de Montpellier et des élèves du Bhoutan (minimum niveau 2nde).
  • des élèves d’un lycée de Montpellier et des élèves d’autres établissements de l’Académie (école primaire du réseau des écoles associées à l’UNESCO, collège, lycée).

–          Permettre aux jeunes français et bhoutanais d’échanger sur des questions de transmission intergénérationnelle et d’héritage culturel. Eclairer des thématiques par des regards interdisciplinaires : sciences, arts, histoire et géographie, langues,..

–          Pratiquer la démarche scientifique, réaliser des synthèses.

–          Présenter les résultats de ces travaux au 14ème congrès de l’ISE au Bhoutan : communiquer à l’écrit et à l’oral, en français et en anglais.

–          Eduquer les bénéficiaires à l’environnement vers un développement durable selon les valeurs et principes de la convention CADRES de l’EEDD en Languedoc Roussillon.

–          Initier une collaboration entre enseignants.

 

 

Présentation de l’organisation en France

 

1.        Les partenaires

–          L’association Racines de Terriens qui a coordonné la composante pédagogique du 13ème congrès de l’ISE à Montpellier en 2012 assure la coordination du projet en France et les liens avec l’ISE (coordinatrice Gaëlle Loutrel).

–          Le centre IRD de Montpellier et plus spécifiquement son service éducatif assure un suivi pédagogique du projet auprès des élèves (Directeur Yves Duval, enseignante référente auprès des élèves : Dominique Chirpaz, Chargée de communication : Muriel Tapiau).

–          Le Rectorat de Montpellier (Conseiller Philippe Guizard) et le lycée Jean Monnet de Montpellier se mobilisent pour permettre aux élèves de participer (Proviseur du lycée : Jean-Michel Diot).

–          L’équipe enseignante du lycée Jean Monnet assure le suivi transdisciplinaire du projet : professeurs d’anglais (Annie Charles-Cenefels) d’histoire géographie (Hélène Romann),  et documentaliste (Cécile Raynal).

–          Un suivi scientifique sera assuré par des chercheurs ou des doctorants des organismes de recherche de Montpellier (CNRS, IRD) et idéalement par de jeunes chercheurs en ethnobiologie (Emerging ethnobiologists participant à un groupe de travail pour le 14ème congrès). En cours d’élaboration.

 

 

2.      Les élèves français

L’année scolaire en France s’étend de septembre à début juillet. Les élèves ont des vacances scolaires toutes les six à sept semaines.

–          Dès maintenant, 9 élèves âgés de 15 à 18 ans ont commencé à travailler sur le projet (9 élèves de 15 ans, 7 élèves de 16ans, 5 élèves de 17 ans, tous en section scientifique).

–          Les 9 jeunes sont scolarisés au lycée jean Monnet de Montpellier (lycée 21).

–         2 de ces élèves ont participé à la composante pédagogique du 13ème congrès de l’ISE.

–          Ils ont eux-mêmes demandé à participer à un atelier scientifique.

–          Ils bénéficient d’une heure à deux heures de séance par semaine sur ce projet.

–          Les élèves s’engagent sur un travail sur deux années scolaires, jusqu’en mai 2014 où ils partiront au Bhoutan.

 

Sur le territoire de la Région Languedoc Roussillon, d’autres élèves d’autres établissements pourraient participer en menant des enquêtes correspondantes au sujet et en transmettant leurs résultats aux élèves du groupe phare qui les intègreraient à leurs résultats et  aux échanges avec les élèves bhoutanais.

Ces élèves français pourront  se  communiquer leurs recherches  via la création d’un blog dès 2013 avec l’aide de la professeur documentaliste du lycée jean Monnet.

 

 

3.      Les enseignants

Le groupe d’élèves est  accompagné chaque semaine par les enseignants :

–          Dominique Chirpaz, enseignante de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) missionnée au service éducatif de l’IRD de Montpellier

–          Hélène Romann, enseignante en Histoire Géographie,

–          Annie Charles-Cenefels, enseignante d’Anglais et

–          Cécile Raynal, documentaliste de l’établissement

 

–          Ainsi que l’intervention régulière et ponctuelle de Gaëlle Loutrel de l’association Racines de Terriens.

 

Les enseignants échangeront directement avec les enseignants du Bhoutan.

Les élèves s’appuient pour leur recherche sur des chercheurs des organismes de recherche de Montpellier ou de l’étranger ainsi que sur d’autres acteurs : cueilleur et écologue, agriculteurs,  etc. La mise en place de ces collaborateurs est en phase de construction et dépend directement des orientations thématiques.

  • Ce soutien scientifique assuré par : des chercheurs affilié à un organisme de recherche, des doctorants, français ou étranger, des animateurs spécialisés d’association, a été éprouvé en 2012 lors du 13ème congrès de l’ISE à Montpellier (une 40aine de personnes investies). Il passe par une information vers les chercheurs qui sera opérée par le service éducatif de l’IRD, l’ISE (jeunes chercheurs) et l’association Racines de Terriens.

 

 

Présentation de l’organisation au Bhoutan

 

1.        Les partenaires

Du côté bhoutanais l’organisation du congrès est assurée par :

–          Ugyen Wangchuck Institute for Conservation and Environment. Department of Forest. Ministry of Agriculture à Lamai Gompa, Bumthang, Bhutan (director Mr. Nawang Norbu).

–          C’est directement le ministère de l’éducation qui est impliqué dans la composante pédagogique du 14ème congrès avec l’accord du Roi du Bhutan. Le ministre de l’éducation, Mr. Lyonpo Thakur S Powdyel, est représentant de son pays auprès de l’Unesco.

–          Une ONG Bhoutanaise est impliquée auprès des élèves et des enseignants.

Le Bhoutan participe à la faisabilité du projet en permettant l’accès aux visas aux jeunes français et à leurs enseignants, ainsi que l’exonération des frais de séjour.

De plus, ce sont les familles des élèves bhoutanais qui assureront l’hébergement des français pendant la durée du congrès.

 

2.      Les élèves bhoutanais

Les élèves bhoutanais auront le même âge que leurs homologues français. Pour le moment, aucun contact n’est directement établit. C’est le ministre de l’éducation au Bhoutan qui se charge de constituer le groupe d’élèves qui participeront.

 

3.      Les enseignants

Pour le moment, aucun contact n’est directement établit. C’est le ministre de l’éducation au Bhoutan qui se charge de constituer le groupe d’enseignants qui participeront.

Une volonté forte de la part des autorités bhoutanaise est d’initier une véritable collaboration entre les enseignants français et bhoutanais.

 

 

Echanges entre Bhoutanais et Français

 

Les échanges entre jeunes Bhoutanais et Français commenceront le plus tôt possible une fois les correspondances dans les plannings de scolarité établis (par l’intermédiaire de Natasha Duarte, coordinatrice de l’ISE). Ils se poursuivront de manière régulière jusqu’en mai 2014.

Un système de communication informatique pourrait être installé au Bhoutan pour les élèves participants qui pour le moment ne bénéficie pas d’installation Internet (projet à soumettre à l’UNESCO après approbation des autorités bhoutanaises).

Les 21 élèves du lycée Jean Monnet de Montpellier se rendront au Bhoutan en mai 2014. Ils échangeront au cours de la semaine du congrès avec les élèves bhoutanais et restitueront leurs travaux communs le dernier jour du congrès en séance plénière (2h).

Ces élèves français peuvent  se  communiquer leurs recherches  via la création d’un blog dès 2013 avec l’aide de la documentaliste du lycée jean Monnet.

 

 

Approche thématique

 

Le grand axe de travail qui sera abordé par les élèves dans leurs échanges avec les élèves bhoutanais se tissera autour des notions et questionnement d’héritage culturel, de transmission intergénérationnelle, de préservation des savoirs et savoir-faire, de patrimoine culturel…à la demande du ministère du Bhoutan, et dans l’axe du thème du 14ème congrès de l’ISE.

 

En attendant de pouvoir correspondre avec leurs homologues bhoutanais, les élèves français se sont organisés en petit groupe de travail de 2 à 7 élèves. Chaque groupe a choisi de manière libre un thème de recherche sur des problématiques liées à la santé, l’agriculture et le tourisme, travail qu’il exploitera pour apporter des éléments de réflexion et de réponse à la question transversale de la transmission culturelle.

A ce jour, 6 groupes de travail proposent 6 axes de recherche :

–          Utilisation et transmission intergénérationnelle des savoirs sur les plantes médicinales de garrigue.

–          Production de l’huile d’olive (aspects historique, biologique et chimique).

–          Comparaison des piliers qui définissent le Bonheur National Brut bhoutanais avec la culture française d’hier et d’aujourd’hui.

–          L’apiculture en Cévennes : histoire, miel, abeilles, bioagresseurs…

–          Comparaison des faits touristiques au cours du temps entre un village français (St Guilhem le Désert) classé comme site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et un village bhoutanais (à définir).

–          Deux élèves ayant participé au congrès 2012, (thème traité : les perceptions de l’environnement par les jeunes de la Région Languedoc-Roussillon en ville et à la campagne), proposeraient pour 2014 un questionnaire sur les questions de transmission culturelle transversales à toutes ces approches (étude auprès d’élèves français et bhoutanais). Ce travail consisterait donc en partie en une synthèse de résultats obtenus par les autres groupes sur les différentes questions traitées. Les élèves envisagent de diffuser ce questionnaire via internet, afin de lui assurer une large diffusion.

 

 

Planning du projet

 

  • Janvier 2013 : Les 21 élèves des ateliers scientifiques du lycée Jean Monnet commencent à travailler sur le projet. Ils font une première séance collective avec l’ensemble des accompagnateurs de leur équipe pédagogique (enseignants et coordinatrice Racines de Terriens)
  • Mars 2013 : Mise en route d’un blog.
  • Mai 2013 : Participation du groupe d’élèves de Jean Monnet aux premières journées académiques d’éducation au développement durable pour restitution intermédiaire de leurs travaux en France.
  • Septembre 2013 : démarrage des échanges entre lycéens avec le Bhoutan et entre établissements français.
  • Janvier 2014 : Les visas et billets d’avion ainsi que les inscriptions au congrès doivent être acquis (le Bhutan va clôturer dès fin 2013 la liste des participants au congrès).
  • Mai 2014 : voyage d’une 15aine de jours des jeunes français vers le Bhoutan. Semaine d’échange avec les jeunes correspondants bhoutanais lors de la semaine du congrès. Restitution des travaux communs en séance plénière le dernier jour du congrès (2h).

 

 

13ème congrès international d’ethnobiologie de l’I.S.E.

Célébrons les liens entre diversité culturelle et diversité biologique.
Œuvrons à la reconnaissance des savoirs locaux , des droits coutumiers
et d’une pratique scientifique éthiquement irréprochable.

 

Congress-ISE 2012 est organisé sous la coordination de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), organisme de recherche qui a pour vocation de mener des recherches au Sud, pour le Sud et avec le Sud

logo_ird

avec l’appui d’Agropolis International, association fédérant les établissements de recherche et d’enseignement supérieur de Montpellier et de la région Languedoc-Roussillon, impliqués dans les champs thématiques de l’agriculture, de l’alimentation, de la biodiversité et de l’environnement.

et le soutien du :

Untitled-2

L’association Racines de Terriens est membre du comité d’organisation du congrès et coordinatrice de la composante « projet pédagogique » (ateliers pédagogiques développés dans les établissements scolaires, de la primaire au lycée, et universitaire (projet étudiant) dans le cadre du congrès).

 

Un congrès en quatre composantes

La 13ème édition du Congrès de la Société Internationale d’Ethnobiologie est agencée selon 4 composantes complémentaires et interconnectées :
– un colloque scientifique
– des rencontres ouvertes au grand public
– des projets pédagogiques
– un forum des peuples autochtones

Un congrès peu conventionnel

Le congrès de la Société Internationale d’Ethnobiologie n’est pas un congrès comme les autres : il se distingue par une participation massive de représentants de peuples autochtones et de communautés locales. Il constitue un moment exceptionnel de rencontres et d’échanges entre ces représentants et tous les acteurs, fussent-ils ou non issus du monde académique, pour débattre de la contribution des savoirs naturalistes locaux à une gestion plus respectueuse des ressources de la planète.

La reconnaissance du rôle central des peuples indigènes dans tous les aspects de la gestion des ressources de notre planète est un principe fondateur de la Société Internationale d’Ethnobiologie (ISE). Soutenir et promouvoir les efforts des peuples autochtones, sociétés traditionnelles et communautés locales en faveur de la conservation des diversités biologique, culturelle et linguistique, a toujours constitué la priorité de l’ISE depuis sa création en 1988.

Le congrès international inaugural qui s’est tenu à Belém (Brésil) en 1988 réunit plus de 600 personnes en provenance de 35 pays et incluant 16 organisations indigènes. Il fut l’occasion d’une concertation pour définir une action visant à freiner la perte drastique de diversité biologique et culturelle de la planète. Il en résultat la Déclaration de Belém, qui pointe la nécessité d’un engagement de la part des chercheurs et des environnementalistes à se faire les porte-paroles des attentes exprimées par les communautés locales, et à élaborer des mécanismes destinés à légitimer les spécialistes indigènes afin qu’ils soient consultés préalablement à toute initiative susceptible d’affecter les ressources et les environnements locaux.

23 ans plus tard, l’ISE poursuit sa vocation à bâtir une plateforme d’échanges constrictifs et empreints de tolérance entre des personnes ayant des points de vue, des cultures et des origines différentes. Le partage transculturel d’idées, de préoccupations et de solutions entre autochtones et non-autochtones, entre représentants des sphères académiques et non-académiques, et les perspectives théoriques et pratiques qu’il implique, exige des rencontres directes régulières. C’est la raison d’être de la tenue d’un congrès international biennal, accueilli en un lieu chaque fois différent. Durant les congrès de l’ISE, les participants sont confrontés à des questions, certes difficiles et épineuses de notre époque, mais toujours stimulantes : cela va des droits de propriété intellectuelle et culturelle au développement endogène et à l’agrobiodiversité, avec le souci d’apporter des contributions majeures aux débats en cours sur la scène internationale.

Une caractéristique fondamentale de l’ISE qui la démarque d’autres sociétés savantes est son Code d’éthique, qui est porté par le souci de promouvoir un respect réciproque et des relations mutuellement profitables entre les divers détenteurs de connaissance. Le Code d’éthique a été adopté par les membres de la société en 2006 au terme de dix années d’élaboration. Il proclame une manière révolutionnaire, courageuse et visionnaire de bâtir ces collaborations et constitue à ce titre une contribution majeure aux initiatives de préservation de la diversité culturelle de l’humanité.

Fort de la tradition qui s’est construite au fil des éditions, le 13ème Congrès de la Société Internationale d’Ethnobiologie qui se tiendra à Montpellier (France), ne sera pas un événement scientifique comme les autres. Ce congrès comportera toute une gamme de formats de sessions qui devraient permettre à toutes les catégories d’acteurs — fussent-ils chercheurs, représentants de peuples indigènes et de communautés locales, représentants d’ONG, conservationnistes, décideurs, étudiants, représentants d’autorités locales, médias, grand public ou autres — de mutualiser leurs savoirs, idées et expériences. Le Congrès a vocation à être un moment interactif, propre à susciter la participation et la communication, et à stimuler la compréhension, la confiance et l’engagement mutuel des participants.

 

 

Composante projets pédagogiques de CISE 2012

 

La composante “projets pédagogiques” du congrès est coordonnée par l’association Racines de Terriens.

Pour toute information, contacter Gaëlle Loutrel et Caroline Roullier <congres.ise2012.peda@gmail.com>

 

Cette composante bénéficie du soutien du rectorat de Montpellier, de l’Inspection Académique de l’Hérault et du Service Régional de la Formation et du Développement de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du LAnguedoc-Roussillon (DRAAF-SRFD)…

… et des acteurs ci-après :

Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de Montpellier

Université Montpellier 2

IRD

Laboratoire Population Environnement Développement (LPED) de l’Université de Provence

Centre d’Entrainement au Méthodes d’Éducation Active (CEMEA) Languedoc-Roussillon

Les Petits Débrouillards Languedoc-Roussillon

 

Administration

Des subventions seront accordées à l’association Racines de Terriens par la Région Languedoc Roussillon et le Conseil Général du Gard pour la coordination, le suivi et la gestion de cette composante projets pédagogiques. Gaëlle Loutrel est chargée de mission pour la coordination de ce projet au sein de l’association Racines de Terriens.

 

Pourquoi des projets pédagogiques durant ce congrès ?

Ce congrès sera une occasion rare pour les jeunes de Montpellier et des environs — écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants — d’aborder différemment les grandes préoccupations environnementales en participant à la recherche académique pluridisciplinaire. Les croisements disciplinaires au moment des échanges avec la multitude d’acteurs qui répondront présents à l’événement, permettront en activant l’esprit critique des jeunes, le travail sur les valeurs associées au développement durable, en relation avec la formation civique dans sa globalité. Par delà la possibilité donnée aux scolaires d’assister aux échanges en tant que simples observateurs, ils seront eux-mêmes acteurs de l’échange.  Notre souhait est d’éviter toute figure imposée préétablie, en co-construisant avec les enfants, les jeunes et les enseignants le projet en cadrant scientifiquement et pédagogiquement le fond tout en leur laissant le maximum d’initiative créatrice sur la forme.

 

Démarche

L’originalité de la démarche proposée aux enseignants dans le cadre de ce projet est une entrée privilégiant l’étude des représentations, des savoirs et savoir-faire locaux, d’ici ou d’ailleurs, ancrés sur un territoire. Il s’agit donc de faire vivre au groupe des situations traditionnelles concrètes liées à un territoire : faire ensemble, acquérir un savoir-faire, échanger, communiquer, assimiler des savoirs spécifiques.

Pour cela ils mènent tant un travail de recherche bibliographique que des enquêtes auprès de personnes ressources lors de diverses sorties. En faisant intervenir la mémoire des proches, des concitoyens, les participants inscrivent leurs questionnements dans le temps, et s’approprient une mémoire vivante et familière.

 

Les projets d’élèves

– 45 projets d’élèves suivis

– Etablissements participants : 5 écoles primaires, 14 collèges, 4 établissements d’enseignement agricole, 3 lycées professionnels, 9 lycées d’enseignement général (5 projets TPE  et 5 ateliers scientifiques).

– Départements concernés : Gard, Hérault, Aude et Lozère.

– Les projets d’élèves ont été regroupés selon 4 thématiques qui seront développées par journée lors du congrès :

o        Goût et alimentation

o        Territoires agricultures et sociétés

o        Jardins et nature en ville

o        Ethnobotanique et biodiversité

 

Encadrement effectué

Au delà du suivi effectuée par la coordination, les classes ou groupes d’élèves sont parrainées par des chercheurs, des étudiants chercheurs ou des animateurs scientifiques issus d’associations spécialisées. Ces accompagnateurs aident les élèves et les enseignants à élaborer une méthodologie de recherche, leur apportent de la matière concrète tant en terme de bibliographie et d’apport de connaissances directes au cours de sorties que de liens avec des personnes ressources pour alimenter les recherches. L’accompagnateur est là pour créer le contexte : temps, matériel, matériaux, intervenants… Les parrains veillent à ce que le déroulement des recherches de classes reste cohérent avec le thème du congrès.

 

Organismes Noms accompagnateurs
CEFE CNRS Alain Renaux
CEFE CNRS Ameline Lehebel-Perron
CEFE CNRS Sophie Caillon
CEFE-CNRS_UM2 Franck Richard
CNRS Bouguet Guillaume
IRD/AMAP Sophie Gonzales
IRD/CEFE Thierry Winkel
UM2 étudiants jardin de l’UM2 Elodie Alliée
UM2 lierdeff science de l’éducation Marie-Thérèse Nicolas
UMIII Praxiling Melissa Defradas
UMII Pôle culture scientifique Amélie Bugel
UMI LACITO Elisabeth Motte-Florac
UMII Pôle culture scientifique Jennifer Carré
sup agro Montpellier  IRC Pascale Maizi
CEFE-CNRS John Thompson
CNRS archéobotaniste George Willcox
Association ALEPE (étude et protection de l’environnement) animateur
Association eau vive Groud Fabien
Association les écologistes de l’euzière Emilie Lenglet, Karine Wavrechin
Association PACIM ethnologue Catherine Barrière
Association Racines de Terriens Prune Pellet
Association slow food
Reporter documentaliste
Réseau Racines Mme Pellissier
Droguier de Montpellier Pelissier Yves
Bureau d’étude spécialisé en sciences    humaines dans le domaine de l’environnement Marie-Jo Menozzi
Chef cuisinier de Sérignan
UMII Rectorat Etudiants ASTEP

 

Restitutions

Le travail de recherche effectué tout au long de l’année aboutira à des restitutions sur le lieu du congrès dans la période du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier essentiellement dans le hall d’exposition et l’amphithéâtre du CRDP et sur l’esplanade Charles de Gaulle. Nous avons proposé de favoriser des pédagogies utilisant la dimension artistique et sensible comme vecteur de médiation, en laissant le maximum de liberté à la créativité des enfants et des jeunes pour ces restitutions.

 

Les restitutions des élèves aboutiront pour le congrès à :

–          10 mini-conférences

–          6 petits films et courts-métrages

–          7 pièces de théâtres

–          2 émissions de radio

–          1 blog

–          1 diapo-conte

–          10 expositions

–          12 stands interactifs

 

Contenu du programme scolaire lors du congrès

– Tout au long de la semaine du congrès, des ateliers ou sorties seront proposés à des groupes d’élèves :

sortie ethnobotanique avec Alain Renaux dans Montpellier, ateliers/jeu Agripoly avec le réseau GRAPPE, atelier alimentation du monde avec l’association Keep Kula, jeux sur l’esplanade avec les association présentes sur le forum des associations ; accueil  et visite de jardins au printemps des simples, accueil de classe de primaire par le CFA agropolis sur leurs parcelles, atelier spectacle sur les musique verte avec Marc Lemonier…

 

– Des groupes d’élèves assisteront à des sessions scientifiques au corum.

 

– Le mercredi 23 mai sera consacré à la session « les écoles buissonnières, Communiquer avec la nature pour apprendre sa culture » – Une seule restitution de travaux scolaires sera présentée :

 

17h30 : Pièce de théâtre

Qu’est ce que l’ethnobiologie? Dans le cadre arts et sciences aujourd’hui; interroger l’attitude de l’homme face à son environnement. Lycée Jean Monet_Montpellier_Neves Isabella

Télécharger le programme de la journée du mercredi 23 mai 2012.

 

– Nous organiserons les lundi, mardi, jeudi et vendredi un format de table ronde et d’échange entre chercheurs, acteurs locaux, élèves, enseignants et représentants étrangers.

 

– Les restitutions des élèves se dérouleront les lundi 21 mai, mardi 22, jeudi 23 et vendredi 24 mai 2012 dans le hall d’exposition et l’amphithéâtre du CRDP ainsi que sur le kiosque et sous la tente polyvalente de l’esplanade Charle de Gaulle selon les horaires suivants :

 

– Du lundi au jeudi : accueil public 9h30-12h30 / 13h30-17h30 /

– Vendredi : accueil public 9h30-12h30 / 13h30-16h30

 

RETROUVEZ en cliquant sur le lien ci-dessous TOUT LE PROGRAMME DES RESTITUTIONS GRANDS PUBLICS DU CONGRES en format pdf :

programme congrès ethnobiologie-manifestations grand public

 

 

Pré-programme Composante projets pédagogiques du 13ème congrès d’ethnobiologie de l’I.S.E.

Les expositions, affiches et stands seront exposé dans le hall du Centre Régional de documentation Pédagogique (CRDP) de Montepllier

LUNDI 21 MAI 2012

Lieu : HALL D’EXPOSITION DU CRDP

 

AFFICHES

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie. Atelier scientifique : Obésité

Lycée Jean Monet_ Montpellier_ Dominique Chirpaz

 

EXPOSITION

Des goûts et des saveurs, discutons-en

En quoi le fonctionnement des « jardins-potagers » spécifiques à l’Andorre, la rencontre des grands chefs cuisiniers andorrans et l’étude de l’Escudella (fête autour d’une soupe populaire) permettent de créer une mémoire culturelle autour  « des goûts et des saveurs »?

LP Comte de Foix  _  Andorre la Vieille _ Casanova Christine, Mme Planas

 

13h30 : ARBRE A PALABRE INTERACTIF – POÉSIE A VOIX HAUTE

Comme une bouteille à la mer

En partant des représentations sur la solidarité internationale, l’eau et les déchets, les élèves présentent deux productions artistiques issues du projet S.L.A.M. (section lycéenne pour un autre monde).

Lycée Einstein _ Bagnol sur Cèze 30 _ Ben Said Natacha

Lieu : AMPHITHEATE DU CRDP

14h : Micro-Conférence
Introduction goûts et cultures

Melissa Barkat Defradas CNRS

 

14h20 : PROJECTION VIDEO et AFFICHES

Des goûts et des saveurs, discutons-en : 30 mins

En quoi le fonctionnement des « jardins-potagers » spécifiques à l’Andorre, la rencontre des grands chefs cuisiniers andorrans et l’étude de l’Escudella (fête autour d’une soupe populaire) permettent de créer une mémoire culturelle autour  « des goûts et des saveurs »?

LP Comte de Foix  _  Andorre la Vieille _ Casanova Christine, Mme Planas

 

15h : FILM

Goûtons nos différences : 2x11mins + discussion 10mins

Les aliments crus/cuits prescrits/proscrits dans certains rites de passage dans les sociétés d’où les élèves sont originaires.

Collège les garrigues _ Montpellier _ Baby Simonet Nathalie

 

15h45 : CONFERENCE – TABLE RONDE

L’entomophagie, avenir de l’homme ? : 30mins

Lycée La Merci _Montpellier _ Noëlle Artaud Parra _ TPE

 

 

16h : CONFERENCE introduction pièce de théâtre

Tomatologue : 30 mins

 

16h30 : THEATRE

Histoire de pommes : 20 mins

Uniformisation des goûts/diversité: l’exemple de la pomme.

Collège de Vendres 34 Alleguédé Hervé

 

17h : DEBAT

Amphi du CRDP

 

 

MARDI 22 mai 2012

 

 

Lieu : HALL D’EXPOSITION DU CRDP

EXPOSITION

L’arbre au secours des hommes

En matière de gestion, d’aménagement, de protection et de restauration des terrains en montagne, les pratiques savantes des ingénieurs sont-elles, au XIXe siècle, plus rationnelles que les pratiques vernaculaires des populations : le cas des Cévennes.

Lycée cité scolaire A. Chamson _ Le Vigan 30 _ Fesquet Frédéric

EXPOSITION

Territoire du lac Titicaca hier et aujourd’hui

Que nous révèlent les savoirs-faire locaux liés à l’inscription des sociétés andines dans le processus de mondialisation culturelle ? (territoire, agriculture traditionnelle, traditions culinaires, mythes)

Lycée J. Prévert _ St Cristol lez Alès 30 _ Bouscarat Nathalie

AFFICHE

Préserver le littoral méditerranéen

Faut-il protéger le littoral des actions de l’homme ?

Collège Théodore Monod _ Clarensac 30 _ Martinetti Elisabeth

 

EXPOSITION et DEGUSTATION

Les abeilles d’ici et d’ailleurs

L’Homme, l’abeille et le miel: en quoi les représentations et les usages des abeilles et du miel diffèrent-elles en Cévennes et à Madagascar ?

Lycée Saint Vincent de Paul _ Nîmes 30 _  Morhain Stéphanie, Roland Delphine

 

STAND

L’avenir des Abeilles face aux téléphones portables (TPE)

Lycée La Merci _Montpellier _ Noëlle Artaud Parra

 

AFFICHES

Histoire de nos villages, évolution de l’utilisation des terres agricoles

Ecole St Saturnin _ CM2 _ Delphine Mantaropoulos

 

AFFICHES, STAND, JEU

L’eau c’est la vie

Ecole Mario Roustan _ Castelnau le Lez _ Myriam Bes, Valérie Paquier

 

 

 

Lieu : AMPHITHEATE DU CRDP

 

10h : FILM

Agriculture et développement durable : 20 mins

L’agriculture biologique, réminiscence du passé ou solution durable pour l’avenir?

Lycée Jean Moulin _ Pézénas 34 _ Dainat Thérèse

 

10h30 : COURT METRAGE

Ma forêt hier, aujourd’hui, demain : 10 mins

La perception du milieu forestier par l’homme a-t-elle évolué à travers l’histoire? Si oui, comment?

LEGTPA Lozère site François Rabelais _ Saint-Chély-d’Apcher 48 _Tangy Sébastien

 

11h : PRESENTATIONS ORALES (POWER POINT)

Le Lauragais un Pays de cocagne? Itinéraires du pastel aux cultures biologiques : 1h30

Quelles évolutions dans les pratiques agricoles en Lauragais? Comment les sociétés, à différentes époques, organisent-elles leurs territoires pour satisfaire leurs besoins?

Quels équilibres ou tensions, sociaux et économiques, en découlent?

Lycée Jean Durand _ Castelnaudary 11 _ Dauzat Michel, Françoise Carol

 

13h : THEATRE

Conflits de territoire, changements globaux : 30 mins

Enfants Ladakhis _ association Tisser la Paix Ecole Mario Roustan / Castelnau le Lez

Kiosque esplanade

14h : EMISSION RADIO + DISCUSSION :

L’òme, l’aiga e lo calquièr/ L’homme, l’eau et le calcaire : 30 mins

Quelles sont les relations entre l’homme, l’eau et le calcaire

Collège Condorcet _ Nîmes 30 _ Roussel Alain

 

15h : SPECTACLE

Histoire de nos villages, évolution de l’utilisation des terres agricoles : 20 mins

Ecole St Saturnin _ CM2 _ Delphine Mantaropoulos

 

15h30 : Table ronde

 

17h : DIAPO et CONTES

Les garrigues entre sciences et sociétés, étude pour un regard croisé

Comment les sciences peuvent permettre de comprendre les enjeux de société liés aux garrigues du territoire du Pic st Loup

LPA Honoré de Balzac _ Castelnau le Lez 34 _ Bangardi Jérôme

 

 

 

JEUDI 24 mai 2012

 

 

Lieu : HALL D’EXPOSITION DU CRDP

 

EXPOSITION JARDINS TRANSPORTABLES

Jardins transportables

Quelle place est laissée à la nature dans la ville ? (Quelles formes et quels usages pour de nouveaux  jardins en ville ?)

LPA Charles-Marie de la Condamine _ Pézénas 34 _ Bouchet Patrice

 

EXPOSITION 

Le jardin, cultiver et partager : Comment de jeunes pousses vont prendre appui sur des tuteurs pour grandir ?

Comment valoriser notre lopin de terre et que faire de nos productions ?

Ecole Paul Bert _ Sérignan 34 _ Massoutier Sophie

 

EXPOSITION et JEU

L’Homme acteur de la biodiversité en zone pavillonnaire. Petits arrangements avec l’Environnement

En quoi le nombre et la répartition des espèces en zone pavillonnaire révèle-t-ils les rapports que les habitants entretiennent avec le milieu naturel? Dans cet habitat d’apparence homogène, rencontre-t-on différentes façons de vivre avec les plantes et les animaux? L’Homme maîtrise-t-il tout?

Collège Le Bérange _ Baillargues 34 _ Porchet Pascale

STAND JEU

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie. Atelier scientifique Bioagresseurs de l’Olivier

Lycée Jean Monet_ Montpellier_ Dominique Chirpaz

 

AFFICHES HAIKU INTERACTIVES

Parcelles d’histoire : Des mauvaises herbes des champs aux bonnes herbes des villes

Une frise historique pour comprendre le présent et agir pour la biodiversité

Pourquoi les fleurs des champs souvent qualifiées de mauvaises herbes sont-elles aujourd’hui en voie de raréfaction dans les cultures et apparaissent elles dans les mélanges semés par les jardiniers des villes ?

Seconde et CAPA du CFA Agropolis _ Montpellier _ Duffaut Philippe

 

EXPOSITION

Les plantes en milieu urbain aujourd’hui et demain

Comment l’Homme s’approprie-t-il la nature en ville ?

Collège Las Cazes _ Montpellier 34 _ Marco Nicolas

 

 

 

Lieu : AMPHITHEATE DU CRDP

 

10h : DIAPORAMA

Carnet de jardin (petits jardins saugrenus) : 15 mins

Le carnet de jardin, tel un carnet de voyage, accompagne la vie du jardin de l’école et en garde la trace

Ecoles maternelle _ Montpellier et Murviel les Montpellier 34 _ Carsenac Sylvie

 

10h30 : PIECE de THEATRE 

Le jardin, cultiver et partager : Comment de jeunes pousses vont prendre appui sur des tuteurs pour grandir ? : 15 mins

Comment valoriser notre lopin de terre et que faire de nos productions ?

Ecole Paul Bert _ Sérignan 34 _ Massoutier Sophie

 

11h30 : FILM (COURT METRAGE)

Ma forêt hier, aujourd’hui, demain: 10mins + 10 mins de discussion

La perception du milieu forestier par l’homme a-t-elle évolué à travers l’histoire? Si oui, comment?

LEGTPA Lozère site François Rabelais _ Saint-Chély-d’Apcher 48 _Tangy Sébastien

 

13h30 : FILM

Habiter  Montarnaud hier et aujourd’hui : quelles permanences ? Quelles mutations ? : 10 mins + 10 mins de discussion

Quelles évolutions dans la manière d’habiter un village du Languedoc depuis 100 ans ?

Collège de Montarnaud _ Montarnaud 34 _ Schoebel  Patricia- Gros Estelle

 

14h30 : PRESENTATION ORALE POWER POINT

Les plantes en milieu urbain aujourd’hui et demain

Comment l’Homme s’approprie-t-il la nature en ville ?

Collège Las Cazes _ Montpellier 34 _ Marco Nicolas

15h30 : DIAPORAMA VERSIONS FRANCAISE /ANGLAISE

Cueillir pour manger, cueillir pour se soigner dans le Clermontais d’hier à demain : 30mins

Dans une civilisation marquée par la ville et une consommation alimentaire standardisée, les pratiques traditionnelles du prélèvement dans la nature sont-elles encore transmises aux jeunes?

Lycée René Gosse _ Clermont l’Hérault 34 _ Galmiche Nathalie

 

16h15 : Table ronde

VENDREDI 25 mai

 

 

Lieu : HALL D’EXPOSITION DU CRDP

 

 

STAND INTERACTIF – AFFICHES

Les jeunes cévenols et les plantes sauvages en 2012

Quelles sont chez les jeunes cévenols les perceptions, savoirs et savoir-faire liés aux plantes sauvages ?

Collège de Génolhac _ Génolhac 30 _ Philippe Martinez

 

STAND – AFFICHES – DIAPORAMA PHOTOS
L’intérêt en médecine des plantes de la région de Lansargues

Quelles plantes de la région sont ou ont été utilisées en médecine, sous quelles formes et pour quelles applications? Quels usages sont envisageables dans le futur?

Ecole P. Grasset Morel _ Dugué Florence

 

STAND présentation BLOG

Nous et la nature.

Enfants des villes, enfants des champs : les représentations de la nature et du monde paysan au travers des pratiques alimentaires. Quelle image les enfants des villes ont-ils de la nature et du monde paysan ?        Les élèves étudient leurs propres représentations de la nature.

LP Gaston Darboux _ Nîmes 30 _ Félicijean Marie-Laure, Ramos Hélène_ 25 élèves

 

EXPOSITION

Nature en ville hier et aujourd’hui, représentations des enfants des villes et des enfants des champs

Comment des élèves de CM2 et de 6ème perçoivent-ils les usages de la nature par les sociétés d’hier et d’aujourd’hui ?

Collège Feuchères _ Nîmes 30 _ Rieutord Monique

 

STAND INTERACTIF – TABLE RONDE

Les Huiles Essentielles de Lavande et leurs effets fongicides (TPE)

Lycée La Merci _Montpellier _ Noëlle Artaud Parra

 

ATELIER OLFACTIF

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie.

Atelier scientifique : Thym

Lycée Jean Monet_ Montpellier_ Dominique Chirpaz

 

 

 

Lieu : AMPHITHEATE DU CRDP

 

9H30 : PRESENTATION ORALE

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie.

Atelier scientifique : Thym : 20 mins

Lycée Jean Monet_ Montpellier_ Dominique Chirpaz

10h : PROJECTION VIDEO – ENTRETIENS VIDEO AVEC LE PUBLIC

Comparaison d’une zone humide en France (St Ambroix) avec une zone humide en Guyane : 50 mins

Comment appréhender la biodiversité proche de nous (mare à St Ambroix) et éloignée (zone humide en Guyane) ?

Collège A.Coussens _ St Ambroix 30 _ Bourget Olivier, Mme BEN IZRI Vanessa,Mme MARTIN Laurence

 

11h : PRESENTATION ORALE DIAPORAMA – AFFICHES

La biodiversité autour de notre collège : 30 mins

A partir de l’herbier réalisé l’an passé sur les essences locales, comment les plantes étaient utilisées par le passé et comment le sont-elles aujourd’hui?

Collège Marcel Pierrel _ Marvejols 48 _ Picard Céline

 

11h30 : LECTURES  Homme-nature suivis d’une discussion ouverte

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie : Lectures de Textes

Lycée jean Monet _ Montpellier _ Mme Jorgensen

 

13h30 : PRESENTATION ORALE

Nature en ville hier et aujourd’hui, représentations des enfants des villes et des enfants des champs : 15 mins

Comment des élèves de 6ème perçoivent-ils les usages de la nature par les sociétés d’hier et d’aujourd’hui ?

Collège Feuchères _ Nîmes 30 _ Rieutord Monique

 

14h : PRESENTATION ORALE BLOG

Nous et la nature : 30 mins

Enfants des villes, enfants des champs : les représentations de la nature et du monde paysan. Quelle image les enfants des villes ont-ils de la nature et du monde paysan ?

LP Gaston Darboux _ Nîmes 30 _ Félicijean Marie-Laure, Ramos Hélène

15h : PRESENTATION ORALE- POSTER

Le lycée Jean Monnet, acteur du 13ème Congrès d’Ethnobiologie. Atelier scientifique : histoire de la médecine depuis l’Antiquité : évolution de la perception de la maladie et du malade : 20 mins

Lycée Jean Monet_ Montpellier_ Dominique Chirpaz

15h45 : SCENETTE type « c’est pas sorcier »

Le millet perlet (TPE) : 20 mins

Lycée, Cité scolaire Clemenceau _ Montpellier_ Myriam Bui Xuan

© Congress-ISE 2012 Contacter l’équipe du congrès


Retrouvez toute l’actualité et le détail du congrès sur :
http://congress-ise2012.agropolis.fr/ftpheb.agropolis.fr/fr/Accueil.html


[1] Edmond Dounias, http://congress-ise2012.agropolis.fr/ftpheb.agropolis.fr/fr/Accueil.html