Racines de Terriens

Constats et objectifs

Au cours de ce dernier siècle d’importants changements économiques, sociaux et environnementaux en France mais aussi partout dans le monde ont engendré des modifications culturelles dans notre rapport à la nature. Une perte des savoirs et savoir-faire naturalistes locaux en découle et provoque des modifications des perceptions et des représentations de la nature, du vivant et de soi. Cette méconnaissance actuelle de la nature engendre d’énormes négligences vis-à-vis des cycles naturels et des écosystèmes dans lesquels nous évoluons entraînant d’importants problèmes écologiques qui ne sont plus à démontrer.

Ces préoccupations sont aujourd’hui d’envergure mondiale, les grandes conférences internationales ont mis successivement en exergue des thèmes phares du développement durable : la biodiversité à Rio, l’effet de serre et le changement climatique à Kyoto, la démographie avec Johannesburg. En France, les citoyens et les acteurs de l’éducation manifestent un attrait et un questionnement croissant pour ces problématiques.

La recherche scientifique sur les savoirs, savoir-faire et représentations naturalistes apporte un éclairage original sur ces grandes questions écologiques et sociétales alors qu’elle est encore méconnue et peu accessible.

Compte tenu de ces observations, l’association Racines de Terriens a pour objectifs :

  • De participer à la recherche appliquée dans les domaines de l’ethnobiologie, la botanique, l’écologie humaine (enquêtes ethnologiques, production de supports de diffusion et d’ouvrages…).

 

  • D’éveiller la conscience, sensibiliser, éduquer aux liens unissant les hommes et la nature et faire vivre ces liens par la transmission, au moyen de techniques pédagogiques et de communications variées (ateliers, stages, conférences, diffusion de supports pédagogiques, manifestations…).

 

  • De conseiller en matière de gestion de l’environnement, notamment dans un but de protection des espèces et des milieux.